23 janvier 2017 les agents du Prado à Marseille retardent l ouverture de l'accueil pour interpeller la direction et porter leurs revendications.

Version imprimableversion PDF

Action des agents d’accueil du SIP 1/5/6/8 ! Face à l’inertie de la direction après le droit d’alerte concernant l’accueil, les agents des SIP 1er, 5/6ème et 8ème s’invitent à la Direction !

 

Plus d’un mois après le droit d’alerte lancé par la CGT Finances publiques 13 concernant la dégradation des conditions de travail à l’accueil des services recevant les contribuables (SIP, Trésoreries), la direction locale joue les dilettantes et tente de noyer le poisson.
C’en est trop pour l’accueil des SIP 1/5/6/8 de Marseille qui ont décidé l’action ce lundi matin.
Les agents de l’accueil et du back-office ont décidé d’ouvrir à partir de 9h30 ce lundi matin.
De 8h30 à 9h30, ils sont allés rencontrer la direction de la DRFIP13.
Après l’exposé de leurs revendications et soutenus par l’intersyndicale CGT, Solidaires, Fo, une nouvelle rencontre aura lieu dans la journée.

Moralité : Action = réunion à 15h00 Syndicats + agents/ Direction.

Les revendications :

- les emplois nécessaires à l’exercice des missions
- communication des flux de fréquentation (année civile) aux guichets des services exerçant une mission d’accueil des impôts des particuliers
- évolution des emplois et des effectifs d’accueil par SIP depuis leur création
- le ratio du nombre d’usagers reçus par agent (accueil généraliste ou spécialisé)
- le nombre et la nature des fiches de signalement
- le volume des écrêtages pour les agents d’accueil
- l’édiction d’une règle imposant aux chefs de services de ne pas laisser l’effectif de l’accueil tomber en deça des 2/3 de l’effectif théorique (SIP)
- le droit à une pause après 2h00 de vacation à l’accueil
- le droit à la pause méridienne
- une amplitude de journée de travail permettant de concilier activité professionnelle et vie privée
- une politique raisonnée de poursuites pour éviter l’industrialisation du recouvrement forcé qui engendre une surfréquentation de l’accueil - Tenir compte du calendrier des échéances amiables

Les éléments statistiques exigés depuis des années par la CGT sont indispensables pour établir un diagnostic solide afin de prendre les mesures nécessaires pour stopper la dégradation des conditions de travail et rétablir les agents dans leur droit à travailler dans un environnement supportable.

Colonne de droite publique: