24 novembre 2016 Landes Droit d'alerte droit de retrait le danger grave et imminent contesté par la direction

Version imprimableversion PDF

La Direction en la personne de son numéro 2 est venue renconter les agents du SIP de MONT DE MARSAN qui, depuis hier 23 novembre exerçaient leur droit de retrait.
Si la Direction ne conteste pas le droit d'alerte de risques graves et imminents, elle conteste le droit de retrait en arguant du fait que l'ISST qui s'est rendu sur place, hier soir, à 18 H passée (il faisait dejà nuit, les locaux avaient été nettoyés et épongés par le concierge et une dérivation de l'eau du toit était mise en place pour tomber directement dans une poubelle) n'a pas relevé de risques imminents pour les agents; il est monté sur le toit terrasse avec une lampe torche ! il a juste vu les photos qui avaient été prises par les collègues le matin
Devant son obstination à ne réunir un CHSCT que la semaine prochaine, la secrétaire OS du CHSCT lui a remis en mains propres une demande de convocation en CHSCT extraordinaire sous 24 H
Celui-ci aura lieu 25 NOVEMBRE à 14 H .

Colonne de droite publique: