CGT Finances _ CR audio-covid ministérielle du 5 janvier 2022

Version imprimableversion PDF

La secrétaire générale a confirmé des rendez-vous hebdomadaires, le vendredi en audioconférences en fonction de l’évolution de la pandémie. Deux messages à tous les agents la semaine dernière et ce matin, ont rappelé les consignes de télétravail de 3, voire 4 jours et le nouveau protocole d’isolement des cas contacts.

Le recensement de cette rentrée n’est pas significatif sauf la multiplication par trois du nombre d’agents malades (de 500 à plus de 1500) et la forte baisse des agents présents à Centrale : 3650 sur 12000. Les directions ne disposent pas encore d’éléments chiffrés suffisants.

Pour la cgt

La fédération CGT a insisté sur l’importance d’avoir des données consolidées (collègues malades, en télétravail etc..) dans la perspective du CHSCTM du 19 janvier afin de détecter les services où les mesures ne seraient pas mises en œuvre. Ainsi, les CHS CT locaux doivent être saisis et se réunir rapidement.

La protection des collègues en présentiel est une obligation, de ce point de vue le ministère doit fournir des masques chirurgicaux ou FFP2 pour les collègues vulnérables et non des masques en tissus qui sont moins protecteurs et moins respirants.

Nous avons redemandé à ce que des aménagements d’horaires soient mis en place sans pénaliser les agents qui dans ce cadre ne pourraient pas effectuer l’intégralité de leurs heures de travail.
Nous sommes de nouveau dans une situation dégradée, (même si les plans de continuité d’activité ne sont pas activés) ; il faut donc un aménagement de la charge de travail et donc des objectifs.

Le ministère doit veiller à l’application des mesures sur l’ensemble du territoire et des administrations, par exemple le taux de télétravailleur par direction locale doit permettre de détecter là où (à missions comparables) il y a un frein de la part de la hiérarchie.

Nous avons demandé un rappel récapitulatif des situations donnant droit à ASA.

Nous avons demandé si des aides étaient prévues pour les restaurants administratifs qui voient leur fréquentation baisser.

Enfin, nous avons de nouveau demandé un point spécifique sur la situation outre-mer.

 

../.. suite à télécharger