Hauts de Seine Tract contre le projet Loi El Khomri et liens avec les attaques contre le statut des fonctionnaires

Version imprimableversion PDF

Contre la démolition des réglementations du travail collectives et nationales, pour la défense du code du travail et des statuts :

Ce projet vise à enterrer un siècle de droits du travail. Il cherche à faire baisser le « prétendu » coût du travail (salaire et protection sociale) sans jamais s'attaquer au coût du capital alors que les entreprises bénéficient de plus de 200 milliards d'exonérations fiscales et sociales chaque année !
Son moyen : rendre le pouvoir aux patrons de décider librement et unilatéralement, entreprise par entreprise, différemment pour chaque salarié : du temps de travail, des rémunérations et des licenciements.

Ce projet, s’il prenait force de loi, nous ferait basculer dans un monde totalement déréglementé où le droit minimum s’imposant aux accords d’entreprise ne serait plus le Code du travail et les conventions collectives mais où à l’inverse ce serait l’accord d’entreprise qui énoncerait le droit. Il rendrait ainsi le Code du travail et les conventions collectives facultatifs.
Par tous les chantages possibles, l'employeur aurait la main pour imposer ces "accords" … comme il y a 150 ans, avant le Code du travail.

(...)

TOUS ENSEMBLE PUBLIC / PRIVE
C'est la même logique qui s’exprime dans la fonction publique à travers le protocole PPCR (Parcours Professionnels Carrières Rémunérations), signé par des syndicats minoritaires notamment la CFDT, l’UNSA, la FSU et la CFTC, qui en rapprochant par le bas les déroulements de carrières des trois versants de la fonction publique prépare la mobilité généralisée pour accélérer les plans de suppressions d'emplois et fusions-restructurations ainsi que la liquidation des statuts particuliers… Premières
applications de ce protocole la nouvelle grille indiciaire qui rallonge la carrière. Et la suppression des bonifications distribuées au moment de l'entretien professionnel pour les B.
De la première à la dernière ligne le projet El Khomri est un ensemble cohérent destructeur qui dépasse le seul enjeu du secteur privé. C'est une logique d'ensemble qui frappe violemment tout le monde du travail. Il n'est ni amendable, ni négociable.
Le projet de loi EL KOMRI, comme le pacte de responsabilité (40 milliards de cadeaux au patronat) ne créera aucun emploi.
Une seule exigence s'impose contre la mise en pièces du Code du travail, celle de l'unité des organisations syndicales pour le retrait du projet. Dans la toute prochaine période des initiatives seront annoncées.
Tous ensemble, soyons prêts à nous mobiliser.

Colonne de droite publique: