Ille et Vilaine Droit d’alerte à l’accueil Magenta : la direction contrainte à prendre des mesures

Version imprimableversion PDF

Suite au droit d’alerte, la direction a été dans l’obligation de réagir.
Elle a rencontré les agents du service la matinée du 21 novembre, puis reçu les syndicats en fin d’après-midi pour annoncer les mesures prises pour répondre à l’alerte :

la direction s’est engagé à maintenir les 2 agents de l’équipe de renfort actuellement en place, affecter rapidement un 3ème agent EDR et 1 ALD en plus et rendre le service « plus attractif ». Elle mènera une réflexion dans le premier semestre 2017 sur l’organisation du service, de ses emplois et des vacations d’accueil.

Dont acte !

Mais nous attendons un écrit de la direction avant de lever le droit d’alerte (lors du CHSCT du 29 novembre 2016). Nous serons également particulièrement vigilants sur les charges des services où seront prélevés les renforts. Enfin, nous serons aussi très attentifs aux propositions qui émaneront de la réflexion sur l’organisation. De plus, nous déplorons qu’il ait fallu une telle procédure pour que des mesures légitimes soient enfin prises !

À l’occasion de cette réunion, la CGT a rappelé sa revendication : l’accueil Magenta ne doit pas être un « sous-service » du SIP Rennes ouest, mais un service à part entière, avec des moyens suffisants pour assurer sa mission. De plus, la CGT revendique que la fonction d’accueil soit reconnue comme une spécialité à part entière ce qui implique des valorisations et des formations spécifiques.

 

le lien avec le site local

Colonne de droite publique: