L'indépendance du fonctionnaire et la liberté d'expression syndicale attaquées

Version imprimableversion PDF

SOUTIEN A MYLENE PALISSE

Le conseil de discipline réuni ce mardi 13 décembre 2016, a émis un avis infligeant une sanction de 7 jours d'exclusion temporaire avec sursis à l’encontre de Mylène Palisse.

Pourtant, l’exercice du contradictoire et les éléments avancés par ses défenseur en lumière le caractère totalement injustifié et discriminatoire des poursuites disciplinaires engagées depuis 9 mois contre Mylène Palisse, notre collègue et camarade élue CGT.

Nos organisations exigent l’abandon des sanctions disciplinaires et le respect de la libertéd’expression syndicale.

Jusqu’à ce que le Ministère entende raison, nos organisations appellent l’ensemble des

personnels, citoyen-nes, fonctionnaires, à signer massivement la péition « Respecter la

liberté d’expression » qui a, en quelques jours, obtenu plus de 2000 signataires. signer la pétition

Nos organisations appellent à poursuivre la mobilisation car seul un tel rapport de force a contraint aujourd’hui l’administration pénitentiaire àun premier recul !

Toutes et tous solidaires avec Mylène !

« Quelles que soient les barrières que l'on vous oppose, il est en votre pouvoir de vous en

affranchir, vous n'avez qu'à le vouloir. » 1791 Olympe de Gouges Déclaration des Droits de la Femme et de la Citoyenne- Postambule

Paris, le 14 décembre 2016

Organisations signataires : La CGT insertion probation, La CGT, La CGT Fonction publique,

l’UD CGT 65, le SNJ-CGT, L’UGICT-CGT, SOLIDAIRES Fonction publique, La FSU, Le Syndicat de

la Magistrature, La Ligue des droits de l’Homme, l’Observatoire des Prisons