L’informatique à la DGFiP c’est la casse des missions et des garanties Non à l’austérité et à l’interministérialité !

Version imprimableversion PDF

Cher-e-s Collègues, Cher-e-s Camarades,

Vous avez entre vos mains une publication du collectif informatique qui rassemble toutes les sections CGT FiP de la sphère informatique de notre Direction ainsi que les bureaux d’études (les 9 DiSI et les services informatiques et les maîtrises d’ouvrage de la Centrale).

Cette publication a la volonté de susciter non seulement la réflexion sur des questions particulièrement complexes, mais aussi de permettre l’action sur la base de revendications clairement définies. Qu’il y a-t-il en commun entre des sujets aussi différents que les astreintes, l’éditique, les regroupements d’établissements, l’assistance, les garanties collectives, et l’indemnitaire) sinon une logique qui part des exigences de la Troïka (le FMI, la BCE et la CE), qui passe par la RGPP (Sarkozy) portée à un degré supérieur avec la MAP (Hollande) et pour aboutir à la dernière note des ministres Moscovici et Cazeneuve et au rapport Pêcheur ?

Le dénominateur commun, c’est la tentative exorbitante de casser tous les contours des attributions des missions des Directions générales et nationales d’administration sous couvert d’ interministérialité, qui va de pair avec des statuts qui quitteraient leur administration d’origine pour devenir eux aussi interministériels.

la suite à télécharger