A Mayotte La lutte a payé... Après 15 jours de grève générale

Version imprimableversion PDF
Situation à Mayotte LA LUTTE PAYE !
Après 15 jours de grève générale un début de solution...
La CGT Finances publiques réaffirme sa solidarité avec l’action des travailleurs Mahorais.
Le déchaînement de violence et l’intervention massive des forces de l’ordre à Mayotte ces derniers jours, ne doivent pas occulter la puissance du mouvement social qui exigeait l’égalité en matière de salaire, de droit du travail et de droit d’expression.

La grève générale s’est déclenchée le 30 mars 2016 à l’appel de l’ensemble des organisations syndicales Mahoraises.

Les organisations posaient depuis longtemps des revendications légitimes qui devaient de toute urgence être entendues par l’Etat et par lepatronat.  Vendredi 15 avril 2016, le gouvernement a ouvert le dialogue social, en recevant les représentants de l’intersyndicale (CGT,FO, CFDT, Solidaires, FSU et FAEN) au ministère de l’outre-mer à Paris.

A l’issue des négociations, ils ont signé un relevé de conclusions, dont ils considèrent qu’il représente de « réelles avancées » nécessaires

Ce combat des travailleurs Mahorais pour l’exigence d’égalité des droits sur l’ensembledu territoire, est un point d’appui aux mobilisations pour exiger le retrait du projet de loi El Khomri.