OPA HOSTILE SUR LE CADASTRE

Version imprimableversion PDF

La Direction générale vient de transmettre aux organisations syndicales les fiches qui devraient servir de point d’appui aux discussions du prochain GT Cadastre le 15 septembre…

Quelle n’est pas notre stupeur de constater, outre bien sûr la volonté affichée de discuter de tout cela vite fait, un vendredi matin, que la Direction signe l’arrêt de mort du plan cadastral.

Elle souhaite réorienter l’activité des géomètres vers le « tout fiscal », après avoir prôné le « tout topo » jusqu’à l’an passé !

Les arguments éculés sont les mêmes qu’il y a 20 ans : utilisation massive des plans de masse, des orthophotos mises à jour « vue du toit » sans retour terrain (avec identification informatique du bâtiment : pourquoi pas la croix dans la parcelle?), exploitation de la BD topo de l’IGN (dont la RPCU illustre chaque jour un peu mieux le niveau de performance technique), etc. après la « suspension » des travaux de mise à jour !

Holà la DGFIP ! Un texte de loi caractérisant le plan cadastral comme référence à grande échelle empêche justement son appropriation par l’Institut ! Tu n’aurais pas un peu l’impression de bafouer la loi votée par la représentation nationale ?

D’après la DG et les statistiques (dont tout cadastreux connaît la fiabilité), le plan est à jour et peut supporter de rester en l’état « un certain temps »… Pourtant, après avoir juré (jusqu’à il y a peu rappelez-vous !...), la main sur le coeur, que les retards étaient abyssaux et qu’il fallait pallier les manques en personnel en faisant du « Tout-Topo » son unique credo, GF3A déclare, comme par enchantement, que le plan est à jour et décide d’une reconversion du géomètre de toute urgence. Le tout est orchestré au lendemain de la mise en place de structures de renfort conséquentes et dédiées à la topographie. C’est un non-sens, une ineptie de plus, insupportable.