Puy de Dôme, les maires des communes dépendant de la trésorerie de St Gervais, accompagnés du Collectif de défense des Services publics dans les Combrailles au CTL des Finances Publiques

Version imprimableversion PDF

A l’initiative de la section CGT Finances publiques 63, les maires des communes dépendant de la trésorerie de St Gervais, accompagnés du Collectif de défense des Services publics dans les Combrailles ont rejoint les organisations syndicales devant la Direction pour montrer leur refus de voir la trésorerie de St Gervais fermer au 01er janvier 2017. Le Directeur départemental les a reçus pendant 1h avant la tenue du CTL. (voir les inofos et les photos sur le site local)

A l’ouverture du CTL, la CGT a demandé que la question de la fermeture de la trésorerie de St Gervais soit traitée en premier point de l’ordre du jour, ce qui a été accepté par tous les participants.

En réponse à notre liminaire, le Directeur a développé ses arguments pour justifier cette fermeture, toujours les mêmes depuis des années : regrouper les forces de travail pour plus de professionnalisme et de technicité, contraintes budgétaires, intercommunalité qui s’impose à tous, etc

Les élus CGT ont dénoncé , une nouvelle fois , cette casse du Service public, ce a quoi le Directeur a avancé l’argument ultime bien qu’un peu paradoxal : « Je ne conserverai pas une attitude d’ immobilisme face au maillage territorial. Si je ne fais rien, dans les 5 ans, il n’y aura plus de trésoreries dans les campagnes »

Si nous avons bien compris, il faut fermer des trésoreries pour que des trésoreries ne ferment pas !!!

Au final, le directeur fera remonter les arguments avancés par les organisations syndicales et les élus locaux auprès du ministre qui validera, ou pas, cette fermeture. Nous n’avons aucune illusion sur l’impact qu’aura notre avis de représentants du personnel sur la décision finale ; le directeur s ’est montré très attaché à l’application des directives de la DG (fermer les trésoreries ) ; mais la lutte des élus locaux (démarches auprès du député , du préfet, du ministre...) peut encore aboutir au maintien de la trésorerie ..

En réponse à notre Liminaire, le directeur a également évoqué le regroupement des SIP de Clermont Berthelot : comme pour les SIE, les personnels seront associés au projet. Là aussi nous ne sommes pas dupes, ceci est fait pour mieux faire passer les suppressions de postes et la fusion.

Face à cette mascarade de dialogue social, l’impossibilité de changer quoique ce soit aux décisions déjà prises, les élus CGT ont décidé de quitter la salle, suivis par Solidaires puis FO.

Colonne de droite publique: