Rapide compte rendu du Comité technique de Réseau du 2 décembre 2016

Version imprimableversion PDF

Suppressions d’emplois 2017 Un CTR sous pression des personnels des directions locales en lutte !

 

Pour la CGT, le Comité Technique de Réseau est un exercice de fait peu favorable à un réel débat avec la Direction Générale. Habitué aux représentants syndicaux nationaux, le Directeur Général a beau jeu d’y développer habituellement ses seuls arguments et d’écarter d’un revers de main nos revendications. Ce qui illustre parfaitement l’état du dialogue social à la DGFIP.

Mais cette fois, la présence de militants convoqués à titre d’experts par l’intersyndicale et venus des départements du Nord, des Pyrénées-Orientales, des Hautes-Pyrénées et du Gard ont permis de sortir des discours nationaux convenus et de bousculer notre Directeur Général !

En partant du quotidien des services, et forts des luttes dans leurs départements respectifs, les camarades du terrain ont fortement interpellé le DG sur son mépris et l’inhumanité qui se développait à la DGFIP: Manque criant d’effectifs, entassement de restructurations (sans jamais aucun bilan), souffrance, mal-être, impossibilité d’un travail de qualité, missions bâclées, réceptions réduites pour le public, développement inquiétant du recours aux Services civiques et apprentis pour combler le manque d’effectifs, manque de visibilité, difficulté de pouvoir avoir un projet de vie dans certains départements liée aux fermetures de services et de sites ... Ils ont rappelé également des revendications bien légitimes et spécifiques à leur direction, au final communes à une grande part des directions de la DGFIP.

Les camarades de la délégation Cgt, très déterminés et forts des témoignages des collègues du terrain, s’en sont pris directement et résolument à Bruno Parent et l’ont interpellé sur sa responsabilité en tant que directeur général :

aQue faites-vous face à la souffrance des agents de toutes catégories ?

aPourquoi ne défendez-vous pas votre administration face au politique (DGFIP plus ciblée qu’ailleurs pour les suppressions d’emplois, campagne actuelle anti fonctionnaire...) ?

aN’avez-vous pas l’impression de désigner les agents de catégorie C (déja paupérisés) comme des inutiles en les ciblant chaque année massivement dans les suppressions ?

aVous avez vendu la fusion aux élus et aux agents en mettant en avant le guichet fiscal unique ; aujourd’hui avec le prélèvement à la source, vous allez démultiplier les interlocuteurs !

aLes services des domaines vont disparaître dans la plupart des départements En avez-vous informé précisément les élus et politiques territoriaux ?