agarioagarioyohoho agario unblockedyohoho yohoho unblocked

Restructurations à la DRFIP44 : toutes les raisons sont bonnes pour fermer des postes !

Version imprimableversion PDF

Le 11 juillet s’est tenue une rencontre « informelle » syndicats – Direction dans le but de nous présenter les fermetures de postes en amont d’un CTL. La motivation de la directrice était de pouvoir exposer les affaires en neutralisant ainsi un possible boycott total du CTL par les organisations syndicales… Le coup est finement joué, la Direction passe en force mais maintient le « dialogue social »

La question du réseau de services publics, de ses implantations est posée. Il nous faut dénoncer la brutalité de la méthode, où les protagonistes (agent.es, élu.es, gestionnaires…) sont prévenu.es au dernier moment.

Les « motivations » pour les fermetures sont toujours les mêmes : « petits postes », postes « peu attractifs », mais aussi contraintes externes avec la charge de travail en baisse pour certains postes avec les fusions de communauté de communes.

À force de subir les suppressions d’effectifs et malgré leur investissement professionnel de tous les instants, les collègues ne peuvent que constater la dégradation de la qualité des services apportée aux usagers (particuliers, entreprises et collectivités territoriales) et de leurs conditions de vie au travail.

Pour la CGT, sauver notre réseau de proximité passe par l’engagement des collègues, de la population et des élu.es. Plutôt que de prendre des mesures discrétionnaires de fermetures de postes, posons la question aux populations et aux élu.es des collectivités de la nature de leurs besoins en services des Finances Publiques.

Pour la CGT, le réseau de proximité est un impératif démocratique car garantissant l’égalité d’accès des citoyens. Pour la CGT, il faut plus de services publics, au plus près des usager.es, pouvant répondre à l’ensemble de leurs demandes.

Nous avons tout l’été pour mobiliser contre ses fermetures !

Interpellons les élu.es locaux !

Mobilisons nous en amont du CTL programmé en septembre pour refuser les fermetures de trésorerie

Colonne de droite publique: