Ce 13 février, le secrétaire d’Etat en charge de la Fonction publique a convoqué un Conseil commun de la Fonction publique dans des conditions plus que problématiques (voir la déclaration unitaire des 9 organisations syndicales jointe à ce communiqué).

Les intentions du gouvernement pour la fonction publique se précisent.

Lors d’une audience le 9 janvier, puis lors du CTR du 22 janvier, le directeur général a présenté la géographie revisitée. Il s’agit d’une évolution fondamentale de notre réseau.

../..

La Fonction publique, ses missions et ses agents, demeurent plus que jamais dans le collimateur du Président et du gouvernement.

Dès l'été, la CGT Finances Publiques alertait sur le démantèlement programmé de la DGFIP.

Dès le mois d’août, la CGT Finances Publiques alertait l’ensemble des collègues sur des projets de restructurations d’ampleur bien avancés et concernant 7 directions départementales (cf tract national Démantèlement généralisé à la DGFiP, mobilité forcée SUIS-JE CONCERNÉ ?)

LES EXIGENCES ANTI-SERVICE PUBLIC DE CAP2022 NE DOIVENT PAS ÊTRE APPLIQUÉES !

TOUT DOIT DISPARAITRE - LA DGFIP EN DANGER DE MORT

 

Pour éviter corruption et détournement des deniers publics, l’incompatibilité des fonctions d’ordonnateur et de comptable a été instaurée à la révolution, et réaffirmée en 1962 (règlement « RGCP »).

LES EXIGENCES ANTI-SERVICE PUBLIC DE CAP2022 NE DOIVENT PAS ÊTRE APPLIQUÉES !

Dernièrement, la Cour des Comptes avançait que si la DGFiP ne s’était pas assez réformée c’était par manque de volonté politique et par crainte d’un conflit social national.

« TRANSFORMER L'ACTION PUBLIQUE » ?

Le rapport CAP 2022 ou comment recycler les anciennes libérales est en ligne sur notre site depuis vendredi 20 juillet 2018: Sarkozy le rêvait Macron le fait ?

Vous trouverez ci joint le rapport CAP 22... 

Longtemps caché et entre les mains du seul gouvernement depuis plusieurs semaines... il est désormais disponible mais sans communication officielle  du gouvernement...

Jeudi 19 juillet, un débat était organisé par la CGT à l'occasion de la venue d'Emmanuel Macron à Périgueux.

Pages