Ce GT SPL concernait la réorganisation des pôles de gestion et de consignation. Il était convoqué par l’administration dans un but unique : la fermeture de presque tous les pôles actuellement en charge de la gestion des consignations.
On rappelle qu’il existe aujourd’hui :

Jamais à cours d’idée pour éloigner l’usager de ses guichets, la DGFiP s’attaque désormais au principe de l’unité de caisse, après avoir limité le montant des paiements en espèces  à 300 euros.

Une expérimentation importante est prévue, à compter de 2016, avec le développement de nouvelles missions de « back office ». D’après la DG cela pourrait permettre de mutualiser des opérations dans hélios .

Ce sont les restructurations incessantes, les réformes législatives, les nouvelles procédures ou applications et les suppressions d’emplois perpétuelles, qui expliquent pourquoi les comptables cherchent au-delà de la reconnaissance de leur responsabilité, à alerter la direction générale sur la dé

La position de la CGT Finances Publiques est ferme et intransigeante : la séparation ordonnateur/comptable n’est pas un principe négociable. Et oui ! Le modèle que nous défendons a un sens qui s’inscrit dans l’histoire tout en étant résolument humain et progressiste.

Lors du Comité Technique Local du 19 avril 2016, le Directeur Départemental des Finances Publiques 22 annonçait, officiellement, la suppression de 4 Trésoreries (Perceptions) sur le département : BEGARD, PERROS-GUIRREC, PLOUEC et PLOUARET.

Ce mardi 24 mars était convoqué un groupe de travail (GT) sur la réforme territoriale ou plus exactement sur la réforme régionale (les documents sont en partie syndiqué). La direction générale a rappelé que ce GT se tenait à la demande expresse du 1er ministre.

Au cours de la discussion parlementaire sur le PLFR 2011, un amendement déposé par deux députés a modifié le régime de la RPP des comptables. La DGFIP étant le principal réseau de comptables publics se trouve donc directement impactée par cette réforme.

Nouvelle menace structurelle !

Rappelons nous, c’était il y a un peu plus d’un an, le ministre s’engageait à maintenir les missions dans leur périmètre actuel. Il rajoutait même que ces missions, seraient renforcées, notamment celles qui concernaient le service rendu aux collectivités locales.

Pages