Rejetant nos multiples demandes d’annulation, le ministère a choisi de maintenir l’agenda social sur le fond, en tenant ce groupe de travail mettant en oeuvre la loi de transformation de la fonction publique unanimement rejetée en 2019 par les organisations syndicales.

La DG noie le poisson, les agent.es restent sur la sellette !

Le 10 mars, l’administration a convoqué un GT sur les lignes directrices de gestion en matière de mobilité.

Devrions-nous décider, avec l’administration, si untel ou unetelle doit quitter son poste parce qu’il/elle l’occupe depuis trop longtemps ?

La lettre en date du 10 octobre que vous avez adressée à chacune de nos organisations syndicales a retenu tout notre attention. Le sentiment général qui ressort de sa lecture est que vous ne semblez pas comprendre ce que les agents que nous représentons veulent et ce que nous voulons.