Réunion à la FP du 11 juin Déclaration de la CGT

Madame la Ministre,

La CGT estime que les mesures unilatérales avancées par le gouvernement sont une reconnaissance du grave problème de pouvoir d’achat dont souffrent depuis trop longtemps les agents de la Fonction publique.

Le 19 mai 2014, Marylise Lebranchu a tenu une réunion avec l’ensemble des organisations de fonctionnaires pour lancer des « négociations » sur les parcours professionnels, carrières et rémunérations.

Le Ministre de la Fonction publique vient d’indiquer qu’il choisissait la voie de la revalorisation indiciaire pour remettre en urgence le salaire minimum de la Fonction publique au niveau du SMIC.

Monsieur le Ministre,

Nos organisations syndicales, tiennent à s’exprimer ensemble sur la question du salaire minimum dans la Fonction publique et, plus largement, sur celle du pouvoir d’achat.

C’est le taux d’inflation hors tabac des ménages urbains, dont le chef est ouvrier et employé, qui sert de référence pour l’éventuelle revalorisation du SMIC. A la fin du mois de juin, il s’établissait à 1,96% au-dessus de son niveau de novembre dernier.

Annonce d’une prime sous conditions d’un côté, congélation des salaires des fonctionnaires pour deux ans de l’autre, le gouvernement répond par le cynisme à la pression revendicative sur les salaires.

La CGT Fonction publique, avec les autres organisations syndicales, se sont rendues ce matin aux « rendez-vous salarial » de la Fonction publique.

Pages