«La logique budgétaire, c’est de couper les dotations en 2018, nous ne le ferons pas», avait lancé le président de la République en conclusion de la Conférence nationale des territoires, le 17 juillet au Sénat.

Cette réunion s'est déroulée au lendemain du second tour des élections législatives qui ont été marquées par un fort taux d'abstention.

L’ordre du jour portait sur la présentation du transfert de la gestion de ce fonds de la Direction Générale du Trésor vers la DGFiP maintenant que les dossiers sont instruits et qu’il s’agit uniquement de gérer le fonds.

Pages