Pour le chef du service GF de la DGFIP, le réseau du recouvrement forcé est « disparate ». Les recouvrements des divers produits sont séparés : impôts, amendes, produits locaux sont traités dans des services différents même pour des débiteurs communs.

Aujourd’hui, la CGT vous propose un nouveau jeu, le « Qui a dit ? ».

Compte Rendu du Groupe de Travail du 13 octobre 2017

«La logique budgétaire, c’est de couper les dotations en 2018, nous ne le ferons pas», avait lancé le président de la République en conclusion de la Conférence nationale des territoires, le 17 juillet au Sénat.

Cette réunion s'est déroulée au lendemain du second tour des élections législatives qui ont été marquées par un fort taux d'abstention.

L’ordre du jour portait sur la présentation du transfert de la gestion de ce fonds de la Direction Générale du Trésor vers la DGFiP maintenant que les dossiers sont instruits et qu’il s’agit uniquement de gérer le fonds.

Ce groupe de travail a beau se tenir à quelques jours de premier tour de l’élection présidentielle, force est de constater qu’il n’y a aucune trêve pour la poursuite des plans destructeurs de la DGFiP inscrits dans ses lignes directrices.

Ce GT SPL concernait la réorganisation des pôles de gestion et de consignation. Il était convoqué par l’administration dans un but unique : la fermeture de presque tous les pôles actuellement en charge de la gestion des consignations.
On rappelle qu’il existe aujourd’hui :

Ce groupe de travail s’inscrivait dans une logique d’informatisation sur deux sujets : celle des conditions de travail avec les questions relatives à l’ergonomie des agents travaillant sur le logiciel Hélios et celle de la dématérialisation.

Jamais à cours d’idée pour éloigner l’usager de ses guichets, la DGFiP s’attaque désormais au principe de l’unité de caisse, après avoir limité le montant des paiements en espèces  à 300 euros.

Une expérimentation importante est prévue, à compter de 2016, avec le développement de nouvelles missions de « back office ». D’après la DG cela pourrait permettre de mutualiser des opérations dans hélios .

Ce sont les restructurations incessantes, les réformes législatives, les nouvelles procédures ou applications et les suppressions d’emplois perpétuelles, qui expliquent pourquoi les comptables cherchent au-delà de la reconnaissance de leur responsabilité, à alerter la direction générale sur la dé

La position de la CGT Finances Publiques est ferme et intransigeante : la séparation ordonnateur/comptable n’est pas un principe négociable. Et oui ! Le modèle que nous défendons a un sens qui s’inscrit dans l’histoire tout en étant résolument humain et progressiste.

Pages