A l’appel de l’intersyndicale, Solidaires Finances Publiques, FO DGFIP et CGT les agents du département se sont mobilisés tous les jours pour dire NON aux projets de restructurations prévus par la Direction locale.

La contestation est massivement présente dans les services directement touchés par l'ASR 2018,

L’intersyndicale Solidaires Finances Publiques, FO et CGT a été reçue par le directeur de cabinet du préfet de l'Eure. L’intersyndicale s’est longuement exprimée et est largement revenue sur le mouvement lancé à la DDFIP depuis le 10 octobre.

Nous avons d’abord indiqué que nous avions sollicité cette audience, car le dialogue social avec notre directeur était totalement bloqué en ce qui concerne les restructurations prévues pour 2018.

La journée d'action et de grève du 10 octobre a rencontré un grand succès dans l'ensemble de la fonction publique. Dans toutes les administrations, dans les hôpitaux, dans les collectivités locales, c'est plusieurs centaines de milliers de fonctionnaires qui étaient en grève et dans les manifestations.

Depuis l’arrivée du nouveau gouvernement, les mesures négatives s’accumulent pour les agent.e.s de la Fonction publique : gel de la valeur du point indice, rétablissement de la journée de carence, perspective de 120 000 suppressions d’emplois sur les 3 versants de la Fonction publique...

Ainsi, toutes ces mesures vont impacter fortement et négativement le pouvoir d’achat de plus de 5,4 millions d’agent.e.s public.que.s et fragilisent les services publics rendus aux usagers. C’est inacceptable.

Les projets de lois de finances et de financement de la Sécurité sociale confirment la volonté des pouvoirs publics de répondre aux injonctions de la Commission européenne.

Ces projets servent les intérêts des classes sociales les plus fortunées, les organisations patronales, et plus particulièrement du Medef, les actionnaires et les marchés financiers.

...

L’orientation libérale des pouvoirs publics est non seulement confirmée, mais revendiquée : toujours moins de prélèvements socialisés, de dépenses publiques, de politiques et de services publics !

Les Fédérations des Finances Solidaires, CGT, FO, CFDT, CFTC et UNSA dénoncent :

Les premières décisions du gouvernement concernant la Fonction publique et les fonctionnaires :

  • Gel de la valeur du point d’indice.
  • Retour du jour de carence.
  • Augmentation de la CSG sans véritable compensation pérenne et sans augmentation du pouvoir d’achat.

Le projet de loi de Finances 2018 qui confirme :