agarioagarioyohoho agario unblockedyohoho yohoho unblocked

La moitié des agents du département a débrayé ce matin du 19 décembre  pour s'opposer à 15 nouvelles suppressions de postes prévues au 1er septembre 2018.

Cette action est une réussite, sachant que beaucoup de collègues sont déjà en congés en cette fin d'année.

Communiqué de la CGT Finances publiques de l'Allier

Le gouvernement poursuit son entreprise de destruction des acquis et des droits des salariés, pour le service public c'est une nouvelle cure d'amaigrissement avec 1600 suppressions d'emplois à la DGIP.

En juillet 2011, au moment de la fusion impôts-trésor, la DDFiP48 comptait 206 agents. Au 1er septembre 2018 ils ne seront plus que 161, ce qui portera à 45 le nombre d’emplois détruits en 6 ans. 

Cette année encore 9 emplois seront supprimés :

La Directrice des Finances Publiques du Val d'Oise a décidé de transférer les personnels des Services Impôts Entreprises et du Pôle de Contrôle et d’Expertise du Centre des Finances Publiques de Garges vers celui de Saint-Leu, sans concertation avec les agents concernés.

Placé dans une zone excentrée du département le site marque la présence de notre administration sur un territoire de forte activité fiscale. Garges gère 40 % de la masse des dossiers professionnels du département, soit le plus gros volume.

La création de la collectivité territoriale unique en Corse à compter du 1er janvier 2018 s'accompagne d'une période de flou sur les finances, l'harmonisation des statuts des fonctionnaires au niveau local, de leur mobilité, de la cohérence de l'action publique.

La CGT dénonce cette mise en place qui sert d'expérimentation à grande échelle pour le Gouvernement qui projette de supprimer les départements pour faire des économies avec la régionalisation des services publics.