La CGT Finances publiques partage l’exigence des organisations syndicales de salarié.es et de jeunesse CGT, FO, Solidaires, FSU, UNEF, MNL et UNL : Il faut retirer le projet de contre-réforme des retraites, maintenir et améliorer le système actuel. Ce sont les revendications des salarié.es et des jeunes qui doivent être entendues et non celles du patronat.

Le Premier ministre a reçu les confédérations syndicales, la semaine dernière, pour faire le point sur la situation sociale et son projet de réforme des retraites.

S’il s’est déclaré « ouvert à la discussion », il s’obstine à présenter sa pseudo-réforme comme un progrès social malgré l’opposition massive de la majorité des Français et le soutien majoritaire aux grévistes.

 

Par notre mobilisation, gagnons le maintien et la ré-implantation de nos servicesde pleine compétence,

l’abandon du NRP et des réformes destructrices de la DGFIP !

Au 27 novembre, sur 101 départements, 8 conventions locales de mise en oeuvre du NRP ont été signées : Tarn et Garonne, Mayotte, Maine et Loire, Calvados, Var, Alpes Maritimes, Ille et Vilaine, Marne. Sans surprise, les cartes validées sont de même nature que celles initialement parues, à une ou deux Maisons France Services près.

Emmanuel Macron, alors qu’il n’était que candidat à la fonction présidentielle, s’était engagé à ce que “d’ici 2022, 100 % des démarches administratives pourront être effectuées depuis Internet” et proposait en ce sens la création du « compte citoyen », et d’une plate-forme dédiée où seraient centralisés tous les accès aux services administratifs pour les citoyens.

La journée de grève et de manifestations du 17 décembre a marqué une nouvelle étape forte du processus de mobilisation engagé pour le retrait du projet gouvernemental de réforme des retraites.

Massivement mobilisés, les personnels de la Fonction publique ont largement pris leur part dans ce nouveau développement de la bataille engagée.

L’intersyndicale a fait le bilan de l’énorme mobilisation qui, une nouvelle fois, a eu lieu le mardi 17 décembre rassemblant les salarié.es du secteur privé, du public, les jeunes, les privé.es d’emploi, de nombreux cadres et les retraité.es.

Toutes et tous ont compris qu’avec ce projet gouvernemental, toutes les catégories socio-professionnelles et toutes les classes d’âge seraient perdantes.

Aujourd’hui se tient un Comité Technique de Réseau (CTR) comprenant entre autres dans l’ordre du jour la déclinaison des suppressions d’emplois à la DGFiP.

Depuis des années, la DGFiP absorbe la grande majorité des suppressions d’emplois, les services sont exsangues, les collègues en souffrance, les usagers et contribuables à bout de nerfs… mais rien n’y fait, peut être même êtes-vous fier d’être à la tête d’une administration exemplaire en termes de suppressions d’emploi…

1,8 millions de manifestants dans toute la France dont 350 000 à Paris le 17 décembre : une mobilisation historique !

 

Dans la foulée de la démission de Jean-Paul Delevoye, c’est le projet de réforme des retraites qui doit finir à la poubelle !

Pages