agarioagarioyohoho agario unblockedyohoho yohoho unblocked

Le gouvernement a fourni son étude d’impact (plus de 1 000 pages) de la réforme des retraites. On ne peut que s’interroger quant à son contenu. Les chiffres et les projections faites dans ce document, pour la plupart, confirment une régression sociale d’ampleur. Pour une partie de l’étude, se pose la question de la compétence de ceux qui l’ont instruite – à moins que ce soit délibérément une nouvelle étape d’intox et de mensonge du gouvernement.

Pour exemple :

Sous couvert de répondre au besoin de « proximité des Français », Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics et Olivier Dussopt, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Action et des Comptes publics, ont annoncé ce mercredi les 50 premières collectivités qui accueilleront, à l’issu du comité de sélection, des services des finances publiques actuellement localisés dans les grandes métropoles.

PAS DE RECONNAISSANCE DE LA PÉNIBILITÉ SANS SERVICE ACTIF ET POUR UNE VÉRITABLE CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ !
TOUTES ET TOUS DANS LES ACTIONS DU 5 FÉVRIER

Malhonnête comme souvent, le Gouvernement tente de faire croire qu’en introduisant le C2P et la retraite progressive dans la Fonction publique, il permettra la reconnaissance de la pénibilité et améliorera les conditions de la fin de carrière.

Rien n’est plus faux !

 

../.. suite pièce à télécharger

Les organisations syndicales de la fonction publique se félicitent une nouvelle fois du succès de la journée de grève et manifestations du 24 janvier, après une semaine marquée par de nombreuses actions comme le rassemblement devant Bercy de quelques 500 agent-esvenu-es déposer leurs outils de travail.

Elles rappellent leur rejet plein et entier de cette réforme des retraites, destructrice des solidarités et synonyme de paupérisation pour l’ensemble de la population et en particulier les agent-es de la fonction publique.

 

Jeudi  23  janvier,  partout  dans le  pays,  à  l’appel  de  nos  organisations  syndicales,  des manifestations éclairées par des flambeaux ont permis à beaucoup de continuer à exiger le retrait du projet de réforme des retraites. Dans le même temps, la grève se poursuit dans de nombreuses professions qui se mobilisent et multiplient les actions de dépôts des outils de travail dans des lieux symboliques ; les femmes organisent partout des initiatives pour visibiliser qu’elles sont les grandes perdantes de ce projet.

Le Président de la République a donné son feu vert à l’examen en Conseil des ministres du projet de loi sur les retraites le 24 janvier 2020. Ce projet renvoie à de nombreuses ordonnances et décrets qui définiront ultérieurement et sans débat les dispositions structurantes du régime prétendu universel qui impliqueraient des conséquences désastreuses pour toute la population.

Pages