agarioagarioyohoho agario unblockedyohoho yohoho unblocked

La CGT a décidé de mettre à disposition des organisations une carte pétition à destination des parlementaires.
Cette proposition regroupe à la fois l’idée d’un matériel style pétition et celle d’interpeller les parlementaires, sans faire de doublon avec d’autres pétitions déjà existantes.

Même si les débats parlementaires ont commencé, le calendrier devrait s’étirer jusqu’au mois de juin.

L’intersyndicale Fonction publique CGT-FSU-Solidaires-FA appelle les personnels de la Fonction publique à participer aux rassemblements du mardi 3 mars et dimanche 8 mars journée internationale de lutte pour les droits des femmes pour exiger l’égalité femmes-hommes et le retrait de la réforme des retraites.

Les inégalités entre les femmes et les hommes ne sont plus à prouver dans la Fonction publique, inégalités salariales, d’évolution de carrières… et persistent aussi dans la société.

Devrions-nous décider, avec l’administration, si untel ou unetelle doit quitter son poste parce qu’il/elle l’occupe depuis trop longtemps ? Si c’est Carine ou Pierre qui bénéficiera de sa priorité de rapprochement de conjoint parce qu’elle/il a les compétences métiers qui correspondent au poste à pourvoir ? Etc...

Pour la CGT Finances Publiques, la réponse est claire, c’est NON et c’est pourquoi nous ne nous participons pas à ce groupe de travail.

Les Organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, FA-FP soulignent la détermination affichée encore ce 20 février, par les manifestants et manifestantes dans tout le pays, après plus de deux mois et demi de mobilisation continue malgré les entraves au droit de manifester et aux libertés syndicales. Le refus de ce projet est là et ancré parmi les salarié.es du privé comme du public.

Les annonces du gouvernement la semaine dernière ne règlent aucune question, ni pour les salarié-es du privé ni pour les agent-es public-ques :

Les Organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNL et UNEF soulignent la détermination affichée encore ce 20 février, par les manifestants et manifestantes dans tout le pays, après plus de deux mois et demi de mobilisation continue malgré les entraves au droit de manifester et aux libertés syndicales.

Le projet de système par points représente un recul pour les droits à la retraite de toutes les générations et particulièrement des jeunes. Le refus de ce projet est là et ancré parmi les salarié.es du privé comme du public.

Largement majoritaire et de plus en plus confortée, l’intersyndicale CFE-CGC ; CGT ; FO ; F.S.U ; SOLIDAIRES ; FIDL ; MNL ; UNEF ; UNL renouvelle son exigence du retrait du projet de réforme des retraites. Le rejet de ce texte est grandissant :

✓ Les différentes institutions et caisses de sécurité sociale ont désormais rendu leur avis sur le projet de loi retraites. Et ils sont affligeants pour le gouvernement, aucune des consultations, de la CNAV à la CNNCEFP, n’est de nature à encourager à poursuivre le projet présenté.

Bien au contraire.

Le 8 mars prochain, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, nous appelons toutes les dynamiques féministes à converger.

En ce 8 mars 2020, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, marchons tou·te·s pour exiger l’égalité femmes-hommes et le retrait de la réforme des retraites.

 

Pages