agarioagarioyohoho agario unblockedyohoho yohoho unblocked

DL CCP agents dits "Berkanis" du 13/10/2022

Version imprimableversion PDF

4 ans que nous siégeons, 4 ans de réformes et restructurations.

Si nous devions résumer ce mandat, en un mot ce serait victimes.

-Victimes de la suppression des structures

- Victimes de la volonté de supprimer nos missions

- Victimes de l’absence de considération de notre travail

Il semblerait que la DGFIP ait trouvé une solution pour lutter contre les RPS que nous subissons et qui ne sont pas reconnus par le gouvernement : le licenciement NRP.

Encore 11 dossiers lors de cette CCP.

Si vous persistez dans votre logique froide et purement administrative, la CGT Finances Publiques continuera à revendiquer un tout autre modèle.

Les agents Berkanis et techniques ont largement démontré leur utilité durant la crise COVID ainsi que la nécessité de réinternaliser les missions supports.

Pour nous toutes les réformes améliorant soi-disant le quotidien nous touchent peu ou prou :

— la révision des grilles qui n’augmente les nôtres que très peu, voire fait stagner nos carrières

— l’augmentation du point d’indice ; gagner 10 €, c’est ridicule, quand on compare notre grille à celles de ceux qui décident unilatéralement les restructurations

— les indemnités de licenciements qui ne sont pas revalorisées malgré l’augmentation du coût de la vie

— le chômage ; quand on voit le projet du gouvernement, on a tout à craindre pour les collègues qui quittent contraints et forcés la DGFIP

— enfin arrivés à la retraite, les règles sont encore défavorables. Très peu d’entre nous ont leurs trimestres leur permettant de toucher une retraite de misère avec un état de santé identique à ce qu’aura été toute leur vie : précaire.

Pour la CGT Finances Publiques, il est urgent de prévoir un plan de qualification, un plan de carrière pour les Berkanis. Avec une vraie revalorisation de leurs salaires et de leurs conditions de travail.

Concernant le dossier de renvoi pour inaptitude, les TMS des Berkanis devraient être une priorité, tout comme la reconnaissance en pénibilité des métiers qu’elles ou ils exercent ou encore la reconnaissance des TMS en maladie professionnelle permettant d’avoir un avenir un peu un plus correct pour ces collègues.

Enfin, lors d’une dernière CCP, vous vous étiez engagé à nous informer sur les modalités empêchant la mise en place de la subrogation, les agents « Berkanis » sont toujours en attente et les jours d’indu continuent malheureusement à s’accumuler.

Colonne de droite publique: