Lettre au Directeur Général du 22 juin 2016 sur formation professionnelle et recrutement

Version imprimableversion PDF

La CGT Finances Publiques dénonce depuis très longtemps la dégradation du dialogue social à la DGFIP. Deux groupes de travail « formation professionnelle » ont été programmés les 14 avril et 30 juin 2016 et annoncés comme principiels. Entre ces deux groupes de travail devait se tenir le 11 mai dernier une réunion technique d’approfondissement « ENFiP », réunion qui a été reportée unilatéralement par vos services au 22 juin 2016. La CGT Finances Publiques a fait savoir que le 22 juin ne lui convenait pas puisque la CAP de titularisation des contrôleurs stagiaires a lieu le 23 juin.
Méprisant complètement nos requêtes cette réunion n’a pas été reportée.
A la réception des documents il s’avère qu’en plus cette RTA sera consacrée au bilan de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Ces sujets doivent faire l’objet d’un Comité Technique de Réseau ! !
Quant à la convocation, elle nous indique que cette réunion n’aura pas le même président de séance le matin et l’après midi !
Sur la forme, soit vous avez une conception impérieuse du dialogue social, soit un mépris total de la CGT Finances Publiques et des agents qu’elle représente.
Sur le fond, discuter du bilan de la formation est essentiel, le faire dans les règles d’un dialogue social basé sur un respect mutuel l’est tout autant !
Sans contester le travail effectué quant à l’établissement des documents, le fond est pourtantdiscutable. Encore une fois ces bilans ne présentent pas de données qualitatives utiles à une analyse sérieuse de la formation professionnelle ou de l’apprentissage. Des statistiques, chiffres ou autocongratulations de l’administration ne constituent pas pour la CGT une base de dialogue.
La CGT visualise surtout dans ces documents la mise en avant des moyens permettant à terme la réforme de la formation professionnelle qui, plus que former les agents, doit selon l’administration surtout être adaptée aux contraintes budgétaires et manques de moyens humains dans les services !
Considérant que les conditions d’un dialogue social constructif en séance ne sont pas réunies, la CGT Finances Publiques, ne participe pas à cette réunion et vous adresse cette lettre ouverte rappelantl’essentiel de nos revendications  tout en portant quelques critiques non exhaustives :

 

La suite à télécharger

Colonne de droite publique: