Après lecture des déclarations liminaires, le Président de la CAP, Gaël Grimard a répondu sur certains points évoqués par les organisations syndicales. Sur tous les points généraux, en particulier sur les questions du pouvoir d’achat ou du NRP, il est resté sur une prudente réserve.

Le nouveau premier ministre, Jean Castex, après avoir clamé sa foi dans le « dialogue social » lors de sa déclaration de politique générale, est passé à la pratique en recevant les syndicats pour fixer « un calendrier de discussions ».

Arrivées Inspecteurs stagiaires et titulaires septembre 2020 par directions

Le remaniement ministériel a prouvé, s’il fallait s’en convaincre, que le slogan « ni de gauche, ni de droite » d’Emmanuel Macron n’était qu’un message de pure communication. Il confirme et affirme le positionnement plus que jamais à droite du président.

Cette CAPN s’est tenue dans un contexte particulier car ce fût la première réunie en présentiel depuis la fin du confinement.

Compte-tenu des mesures sanitaires en vigueur, cette CAP s’est déroulée en audio conférence.

Pour la CGT, après cette crise sanitaire, économique et sociale, il faut réfléchir au « monde d’après ». L’épisode de la COVID-19 a montré l’importance fondamentale des services publics.  De santé, mais pas uniquement. La société française doit inverser son mode de gestion et de pensée.

Cette CAPN s’est déroulée en audio conférence le 16 juin 2020.

Au vu des conditions matérielles dans laquelle se déroule cette instance, les élus CGT ont décidé de ne pas développer sur le contexte social actuel et pourtant il y aurait à dire, ni de revenir sur l’autosatisfaction du président de la république dans son discours de dimanche.

La CGT FiP était représentée par Frédéric Sottet, Pierre-Jean Langue, Laetitia Barrier CAPistes nationaux de catégorie A.

La CGT FIP condamne l’application de la loi dite de transformation de la fonction publique à la DGFiP qui supprime notamment la tenue des CAP de mutations et de 1ère affectation.

Le décret sur les lignes directrices de gestion (LDG) du 29 novembre 2019, faisant suite à la loi dite « de transformation de la fonction publique », enterre de façon violente le cadre légal existant, qui déterminait les règles collectives de gestion applicables à chaque fonctionnaire, et porte u

Il y a un peu plus d’une semaine, le gouvernement pensait mettre fin au débat et à la contestation de la réforme des retraites en faisant usage, de la manière la plus brutale, à l’article 49-3 de la constitution.

Pages