Ce Groupe de Travail (GT) s’est déroulé sur une très longue journée, compte-tenu d’un ordre du jour constitué par 9 fiches et 3 annexes. Comme d’habitude, on constate l’importance inégale des fiches.

Avant de commencer, il faut préciser les conditions dans lesquelles ce GT a été mis en place. Initialement prévu le 9 novembre, les documents – 77 pages – devaient être prêts, du moins en grande partie. Dès lors, pourquoi nous ont ils été envoyés encore une fois en limite de date ?

Ce groupe de travail maintes fois reporté a enfin pu avoir lieu.

Ce groupe de travail veut mettre en évidence une nouvelle organisation de la Direction Générale des services informatique de la Centrale.

L'intersyndicale invite tous les agents des services informatiques à s’emparer de la consultation intersyndicale sur les conditions de travail mis en ligne :

L’Intersyndicale Solidaires Finances Publiques, CGT Finances publiques et CFDT-CFTC Finances Publiques a organisé une heure de HMI en visioconférence sur l’ensemble des DiSI le vendredi 2 juillet 2021.

 

Depuis toujours, l'assistance informatique est un sujet qui est prégnant pour la CGT.

Ce GT ne concernait à l’origine que les services de l’administration Centrale.

Avec 28 documents à examiner, cela constituait certainement un record en la matière.

Néanmoins, la CGT estimait que d’autres sujets informatiques étaient importants.

Ce groupe de travail fait suite au CTR lançant la restructurations des services de l’administration Centrale.

Monsieur Rousselet,

Solidaires Finances Publiques et la CGT Finances Publiques souhaitent attirer votre attention sur la problématique du télétravail au sein des DiSI, et spécialement,  dans les zones dites en alertes maximales. 

Sans minimiser l'importance des différentes fiches, l'administration a une nouvelle fois "noyé" le GT sous une avalanche de sujets d'importances très inégales, ainsi que sur des sujets déjà connus depuis des années.

 

La DGFiP a décidé la fermeture de 4 ateliers d’éditique (Marseille, Strasbourg, Clermont-Ferrand et Limoges).

Ne subsisteraient au 1er septembre 2021 que 4 ateliers (Meyzieu, Poitiers, Reims et Nemours)

La première chose qui interpelle pour la tenue de ce GT est l’absence de prise en compte de lacrise sanitaire dans les fiches. Cette crise n’est pas encore finie – elle dure depuis plus 6 mois –que l’administration ne tient aucun compte de la conjoncture dans les fiches du GT.

Quand le directeur général met à mal le dialogue social

 

Monsieur le Directeur de la DISI RAAB,

Le 6 février 2020, le chef du SSI M. Rousselet s'est rendu à l'ESI de Versailles.

L'intersyndicale lui a lu cette déclaration jopinte.

Pages