La lettre en date du 10 octobre que vous avez adressée à chacune de nos organisations syndicales a retenu tout notre attention. Le sentiment général qui ressort de sa lecture est que vous ne semblez pas comprendre ce que les agents que nous représentons veulent et ce que nous voulons.

Aussi, sans aucun préjugé de notre part, nous reformulons avec précision l'essentiel de nos attentes afin de lever  toute incompréhension qui pourrait encore exister entre nous.

../..

 

Les directeurs, sous la pression des personnels mobilisés et des élus locaux, ont commencé à faire évoluer leurs cartes du nouveau réseau de proximité. Ces changements, comme certains reculs enregistrés dans la période de la part des pouvoirs publics, sont à mettre au crédit de la mobilisation.

L'intersyndicale était hier à Locminé.
Nous avons rencontré les maires de Baud et Locminé qui sont opposés à la fermeture de leurs trésoreries.
Nous avons fait signer des pétitions sur le marché.
Enfin, nous sommes allés devant la trésorerie de Locminé où nous avons tenu une conférence de presse.
La gazette du centre Morbihan, le Télégramme et Ouest-France étaient présents.

 

Emmanuel Macron et plus largement son gouvernement entendent imposer des reculs significatifs et inacceptables s’agissant des droits des originaires d’Outre-mer.

C’est par modification du décret et sans discussions avec les organisations syndicales qu’ils entendent supprimer le droit aux congés bonifiés. C’est dans ce sens qu’un décret modificatif serait adopté avant la fin de l’année 2019 !

Informations de la section de l’Ariege sur sa rencontre avec le DDFiP pour la présentation de la V2 à laquelle ils se sont rendus.

 

"La CGT a condamné le plan de suppressions d'emplois et a demandé le nombre de suppressions pour 2020 sachant qu'elles vont impacter directement la vie des agents et la future organisation des services. Le DDFIP a répondu qu'il n'avait aucune information pour l'instant sur le nombre de suppressions d'emplois.

Grâce à un travail de terrain soutenu l'intersyndicale  des Finances Publiques de la Haute-Loire a la satisfaction de constater que de plus en plus d'élus prennent conscience du danger réel que représente le projet de géographie revisitée qui mettrait à mort un nouveau service public de qualité et de proximité.

Lors de leur Assemblée Générale l'Association des Maires de France et des Présidents d'intercommunalité de la Haute-Loire a produit une motion et l'a votée ( voir en pièce jointe, * vous pouvez la retrouver sur Zoom43 ).

Pages