agarioagarioyohoho agario unblockedyohoho yohoho unblocked

SGC et CDL: L'Heure d'un premier bilan

Version imprimableversion PDF

Mesure phare du Nouveau réseau de proximité (NRP) dans la sphère gestion publique, où en est-on trois ans après la destruction du réseau comptable et la dissolution des trésoreries de plein exercice en trois entités ? : SGC pour la gestion, CDL pour le conseil aux ordonnateurs et Maison France service au l’accueil.

Les remontées du terrain par les agent.es nous font penser à un lent naufrage plutôt qu’à un véritable succès.

Industrialisation des tâches, manque de personnel, perte du sens du travail sont les mots forts qui reviennent inlassablement lors de nos visites de services…

En quelques mois, la DGFIP a réussi le tour de force de transformer le réseau des trésoreries en machines à traiter des flux, de véritables usines à clics au mépris des compétences professionnelles et de la connaissance du terrain des agents, des services énormes sans moyens humains pour fonctionner et loin des préoccupations des usagers.

La destruction du réseau c’est quoi aujourd’hui ?

2000 trésoreries SPL en 2019 à un peu moins de 500 SGC en 2022

Cette liquidation du réseau voulue par la direction n’a pas été accompagnée par des moyens humains suffisants pour que les collègues puissent exercer leurs missions. De trop nombreux SGC se sont retrouvés dès leur création avec des vacances d’emplois considérables rendant ces postes peu attractifs pour les autres agents.

Ce ne sont pas les 47 emplois éligibles à la prime d’activité (44 dans les SGC et 3 pour les CDL) sur un total de 110 qui vont répondre aux sous-effectifs structurels de ces postes. A part diviser les agents, l’utilité est faible...

Dans ce contexte, comment répondre à la massification des tâches ? Comment faire pour aider les agents lorsqu’ils ont souvent plus de 500 budgets à gérer ?

Lorsque l’application hélios se trouve inadaptée à répondre à ce travail industriel, la direction dégaine la RGP et accentue le stress des agents.

Aujourd’hui les SGC, du fait de leur taille, sont organisés le plus souvent autour de 4 pôles (recette, comptabilité, dépense, contentieux). Les agents sont enfermés sur des tâches uniques et répétitives. Pour un grand nombre le sentiment de déqualification est criant et la souffrance au travail liée à la structure se généralise partout !!

Dans quelques SGC, les agents ont tenté de s’organiser face à cette taylorisation en continuant le travail en portefeuille, mais la massification des tâches rend cette tentative intenable sur le moyen terme.

Après avoir organisé cette réforme, de nombreux directeurs locaux reconnaissent la perte de qualification des agents. Mais ils en sont les premiers responsables !!

Le CDL , un cadre perdu dans une nouvelle organisation illisible ?

Dès le début, la CGT Finances publiques avait alerté sur la séparation de la gestion et du conseil. Sur le fait qu’elle aurait des répercussions sur la compréhensibilité de notre organisation. Tout conseil entraîne des répercussions sur la gestion et inversement.

Comment s’étonner alors du peu d’attrait sur ces postes de CDL ? Personne ne s’y retrouve, que ce soient les anciens chefs de poste, les candidats et les ordonnateurs a qui l’ont à fait croire à la panacée.

Le CDL se retrouve lui aussi vite seul sans équipe dédiée et sa place vis-à-vis de la Direction et des ordonnateurs des SGC reste à trouver.

A l’heure où la DG ne voit que la réforme de la RGP, il est temps de tirer un véritable bilan des réformes structurelles.

Pour la CGT Finances Publiques, les agents, l’exécution de nos missions, le service aux usagers priment avant tout.

Les agents n’ont pas à payer le lourd tribut des volontés réformistes des pouvoirs en place.

C’est pourquoi la CGT Finances Publiques demande l’arrêt immédiat de toutes les réformes qui impactent les services et le quotidien des agents.

Les services de pleine compétence doivent être réimplantés sur l’ensemble du territoire en lien avec la nature du tissu socio-économique. Il faut remettre de la cohérence au sein de la chaîne SPL en réimplantant des trésoreries intégrant missions de conseil et comptabilité.

Pour une administration proche des usagers, de ses agents, qui réponde aux besoins de la population et des territoires.