Ce 29 mars, les sept organisations de l’intersyndicale Fonction publique (CGT, FO, FSU, Solidaires, CFTC, CFE-CGC et FA) ont de nouveau démontré au gouvernement leur détermination à empêcher la casse de la Fonction publique et à gagner sur les revendications des agents massivement exprimées le 22

La mobilisation du 22 mars dans la Fonction publique a été particulièrement forte, que ce soit dans la grève ou les manifestations.

Elle se situe de manière incontestable au-dessus du 10 octobre 2017, qui était d’un niveau pourtant déjà très significatif.

On savait déjà qu’Emmanuel Macron nourrit une véritable passion pour les riches et les profits et que sa conception du dialogue social se résume à « tout est discutable sauf ce que j’ai décidé », il nous restait à apprendre qu’il était également un éminent prestidigitateur. 

Avec plus de 500 000 manifestant.e.s dans plus de 180 manifestations et rassemblements sur l’ensemble du territoire, un taux global de grévistes significativement supérieur à celui du 10 octobre 2017, avec des pointes à plus de 60 % dans certains secteurs professionnels, les agent.e.s de la Fonct

Les organisations CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FA-FP, FSU et Solidaires ont rencontré à leur demande Monsieur Olivier Dussopt le 19 mars 2018.

Le 22 mars, dans le cadre d'appels intersyndicaux très largement majoritaires, cheminots et agents de la Fonction publique sont appelés à l'action. 
 

LES SERVICES PUBLICS, LA FONCTION PUBLIQUE SONT LE BIEN COMMUN DES CITOYEN-N-E-S ET DES USAGER-E-S ! C’EST ENSEMBLE QU’IL NOUS FAUT LES DÉFENDRE ET LES DÉVELOPPER AU SERVICE DE L’HUMAIN, DE LA SOLIDARITÉ, DE L’ÉGALITÉ ET DE LA JUSTICE !

Débutée dès l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron, l’offensive contre la Fonction publique, ses missions et ses agents est entrée dans une nouvelle dimension le 1er février dernier avec les annonces gouvernementales et les funestes présages de CAP 2022.

L’UFSE – CGT l’avait déjà relevé à plusieurs reprises : depuis quelques années, la cour des comptes, en prônant les politiques d’austérité à partir d’éléments partiaux, remplit le plus souvent un rôle d’officine libérale.

C’est à la fois inacceptable et regrettable.

Ce jour s’est tenu le premier Comité Interministériel de la Transformation Publique présidé par Edouard Philippe. 

Ce que l’on sait des principales pistes gouvernementales mises en avant confirme malheureusement les craintes que l’on pouvait avoir. 

La CGT Finances Publiques apporte tout son soutien aux personnels pénitentiaire, en lutte actuellement pour la satisfaction de leurs revendications concernant les conditions de travail dégradées et concernant leur demande d’une vraie revalorisation statutaire.

Les organisations syndicales de fonctionnaires CGT, FO et Solidaires rappellent leur opposition au programme Action publique 2022 dont l’un des objectifs principaux affichés dans la circulaire du Premier ministre du 26 septembre dernier est de privatiser ou d’abandonner des missions de service pu

À l’occasion du 25 novembre, journée internationale contre les violences faites aux femmes, le Président de la République a porté l’égalité entre les femmes et les hommes comme « Grande Cause Nationale » du quinquennat.

Le projet de loi « pour un État au service d’une société de confiance » s’inscrit pleinement dans les objectifs poursuivis au titre du chantier « action publique 2022 ».

Le 14 novembre dernier, une inspectrice du travail, militante SUD a été suspendue de ses fonctions pour « faute grave » selon la direction du ministère du travail jusqu’à la tenue d’une commission de discipline programmée le 14 décembre.

Pages